VELAZQUEZ (1599-1660)

C'est la plus importante figure de la peinture baroque espagnole et l'un des plus grands génies de l'art universel. À douze ans il entre comme apprenti dans l'atelier du peintre sévillan Francisco Pacheco. 1617 fut l'année la plus importante de la biographie de Diego Velázquez: le peintre atteint le statut de maître et se marie l'année suivante avec Juana Pacheco, fille de son maître. Sa période sévillane se poursuit jusqu'en 1623, année où il part vivre à Madrid. Les œuvres caractéristiques de ces années de jeunesse sont ses natures mortes telles que Le souper à Emmaüs, Vieille faisant frire des oeufs (1618) ou L'Aguador de Séville (Le Vendeur d'Eau). Toutes ces œuvres présentent un schéma composite typiquement maniériste. Velázquez s'inspirait alors de Caravaggio, tout en l'interprétant cependant à sa manière. Il dépassa peu à peu ses défauts de jeunesse que l'on peut observer sur ces oeuvres; ses clairs-obscurs excessifs, le manque de variété de sa palette et sa faible maîtrise du paysage.

Sa période de formation de jeunesse se termine avec son voyage à Madrid, réalisé sous la protection du comte duc de Olivares. L'artiste peint à cette époque, plusieurs portraits royaux, Philippe IV, et autres, le Comte duc de Olivares, et les bouffons de la Cour, Le Bouffon (Calabacillas), puis termine ce cycle par son œuvre maîtresse de cette période, Les Ivrognes (Los borrachos). La peinture de Velázquez abandonne ainsi les ténèbres de Caravaggio et assimile les couleurs de la peinture de Venise.

Nous soulignerons, dans la biographie de Diego Velázquez, l'année 1628, où il fit la connaissance de Rubens à Madrid. L'année suivante il fait son premier voyage en Italie. Il resta quelques temps à Venise (où il put contempler l'œuvre du Titien et de Tintoretto) et vécu un an à Rome. De son séjour à Rome, il rapporta La tunique de Joseph et Les Forges de Vulcain.

Son retour d'Italie (1631) marque une période de grand repos dans la peinture de Velázquez: Sa palette s'enrichie de plus de couleurs et son coup de pinceau se fait très léger. Il réalise à cette période, quelques tableaux religieux (Couronnement de la Vierge) Parmi ses portraits, se détachent celui du roi, celui du prince Balthasar Carlos ainsi que celui de la reine Isabelle de France. Se détachent tout particulièrement de cette période, sa grande composition ; la Rédition de Bréda et sa Vénus au miroir, le premier nu de la peinture espagnole.

En 1651 commence sa troisième et dernière période madrilène. Les portraits réalisés à cette période montrent toute la maturité de son art. Ces meilleures compositions, Les fileuses et Les Ménines, datent en effet de cette période. Tous les critiques d'art s'accordent pour dire que les Ménines de Velázquez est l'œuvre la plus complexe et la plus parfaite de du peintre.

LiteraturePainting

Menu

Home Page

Literature
Painting
Music
Sculpture