EDUARDO CHILLIDA

Le sculpteur et graveur Eduardo Chillida, né en 1924, étudia l’architecture à Saint Jacques de Compostelle et à Madrid. Pour ses premiers travaux comme sculpteur, il utilisait le fer forgé et le bois, s'exprimant à travers des formes abstraites très austères, cherchant à modeler l'espace qui entoure la sculpture. Enclumes de rêves (1956), Chant Vigoureux (1959) et Autour du Vide IV (1968) sont les œuvres les plus représentatives de sa première production. Il commence à utiliser l’acier à partir de 1970 ainsi que d’autres matériaux comme le marbre, le granit et le béton dans des œuvres destinées à des espaces urbains, qu’il installe dans différentes capitales du monde. En Espagne, nous pouvons citer: les Peignes du Vent (1977), trois pièces en acier dressées face à la mer à San Sebastián; Lieu de rencontre II ou La sirène échouée (1978), pièce en béton suspendue à un pont du Paseo de la Castellana à Madrid. Éloge de l’eau (1987), à Barcelone et Monument à la Tolérance (1992), à Séville. En 1998, il exposa ses derniers travaux à l’IVAM (Institut d’Art Moderne) de Valencia, une exposition axée sur ses sculptures en fer. En 1998, une exposition anthologique de son oeuvre se tint également à Madrid, au Musée National « Centro de Arte Reina Sofía ». Enfin, cette même année, il réalisa un panneau mural en céramique pour le Musée d'Art Contemporain de Barcelone.

En l’an 2000, sa sculpture en fer, Berlin, de six mètres de haut et pesant 90 tonnes, fut placée à l’entrée de la Chancellerie allemande, à Berlin. Elle est devenue depuis un symbole de la réunification allemande.

En l’an 2000 également, la ferme de Zabalaga, résidence du sculpteur à Hernani, a été ouverte au public, après sa transformation en musée de sa propre oeuvre.

LiteraturePainting

Menu

Home Page

Literature
Painting
Music
Sculpture